retour
13.07.2020

Dans les coulisses de FAIRTIQ - entretien avec nos partenaires de la société GöVB

Michael Neugebauer, directeur des transports publics de la ville de Göttingen (GöVB), et Heike Spielmann, cheffe de projet. © Bernd Schlegel (Hessische/Niedersächsische Allgemeine)

 L’app FAIRTIQ est arrivée dans la ville allemande de Göttingen il y a un an. Pour fêter cet anniversaire, nous nous sommes entretenus avec Michael Neugebauer, directeur de la société Göttinger Verkehrsbetriebe (GöVB), et Heike Spielmann, cheffe de projet :

 

Voilà un an que nous voyageons ensemble. Comment cela se passe-t-il jusqu’à présent ?

Michael Neugebauer:

« Lorsque nous avons opté pour FAIRTIQ, la billetterie numérique était quelque chose d’entièrement nouveau pour nous et nous n’avions pas de très grandes attentes. Aujourd’hui, nous sommes ravis du succès que cette nouvelle offre a rencontré auprès de nos passagers et des nombreux utilisateurs que nous avons convaincus. Les commentaires qui nous parviennent via nos différents canaux de communication sont pour la plupart positifs. » 


FAIRTIQ : En toute franchise, avez-vous eu peur qu’une entreprise encore relativement jeune comme FAIRTIQ ne parvienne pas à tenir toutes ses promesses ?

 Michael Neugebauer:

« On a souvent des préjugés vis-à-vis des start-up, qui sont encore nouvelles sur le marché et n’ont parfois que peu d’expérience. Pour être honnête, j’ignorais totalement que FAIRTIQ en était une. J’ai toujours eu l’impression d’être entre de bonnes mains. »


FAIRTIQ : Selon vous, quels sont les changements ou évolutions auxquels les transports publics allemands doivent s’adapter ? 

Michael Neugebauer: 

« Ces dernières années, les entreprises de notre secteur se sont avant tout focalisées sur les thématiques suivantes : 1) la mobilité électrique, 2) l’évolution vers le service à la demande, 3) le manque de personnel qualifié, 4) la numérisation.

En Allemagne, des fonds importants ont été débloqués pour l’évolution du secteur des transports et de la mobilité. Le virage amorcé exige un élargissement de l’offre des transports publics, mais aussi un passage progressif à la mobilité électrique. Dans ce cadre, le manque de main-d’œuvre qualifiée pose un véritable défi. Ce sont de grandes questions auxquelles nous, les entreprises de transports publics, nous réfléchissons déjà depuis un certain temps.

La numérisation est également devenue une thématique centrale. Une partie de notre clientèle réclame des tarifs numériques. Bien sûr, certains clients préfèrent encore voyager avec des billets papier, mais il est aujourd’hui évident que nous nous trouvons dans une phase de transition vers un monde numérique. »

 

FAIRTIQ : À votre avis, quel sera l’impact du coronavirus sur le secteur des transports publics à long terme ?

 Michael Neugebauer: 

« Il est évident qu’à l’heure actuelle, les gens évitent les transports publics. Les distances minimales y sont difficiles à respecter. Il faut aussi noter qu’avec le chômage partiel et le travail à domicile, les gens continueront à moins se déplacer à l’avenir. Nous enregistrons actuellement un nombre de passagers très bas et les experts ne s’attendent pas à ce que l’on retrouve des chiffres comparables à ceux d’avant la crise avant un certain temps. Nous sommes vraiment heureux de pouvoir offrir à nos clients une solution rassurante avec FAIRTIQ, en leur permettant de voyager sans contact et sans argent liquide. »

 

FAIRTIQ : Où en est la billetterie mobile en Allemagne ?

Michael Neugebauer und Heike Spielmann: 

« Les choses évoluent en Allemagne, cela se voit. Nous nous considérons toutefois comme des pionniers, même si nous ne comptons pas parmi les plus grandes entreprises de transport du pays. Nous sommes les deuxièmes à utiliser un tarif basé sur la distance parcourue à vol d’oiseau, juste après la communauté tarifaire “Verkehrsverbund Rhein-Neckar”. Nous sommes très en avance en termes d’offre numérique et cet avantage vient du fait que nous avons rapidement opté pour FAIRTIQ. La taille relativement petite de notre entreprise nous a donné la flexibilité nécessaire pour offrir à nos clients une solution numérique innovante en peu de temps. »


FAIRTIQ : Pourquoi avez-vous opté pour ce modèle tarifaire ? 

Michael Neugebauer und Heike Spielmann: 

« Notre choix ne s’est pas porté sur le tarif à vol d’oiseau (ou “beeline”) par hasard : les responsables politiques nous avaient demandé de mettre en place un tarif spécial pour les trajets courts. Nous venions alors tout juste de travailler à la réduction des ventes directes de billets par nos conducteurs et l’introduction d’un tel tarif n’aurait fait qu’augmenter à nouveau les interactions entre ces derniers et les clients. Nous avons donc demandé un délai pour trouver une meilleure solution. C’est à ce moment-là que nous avons entendu parler des tarifs à vol d’oiseau pratiqués à Heidelberg et que nous avons découvert FAIRTIQ.

Avec le tarif “beeline”, nous faisons d’une pierre deux coups : nous proposons à nos clients une solution numérique avec un tarif adapté à tous leurs déplacements — qu’ils soient courts ou longs — tout en réduisant les ventes directes. »

 

FAIRTIQ : Comment expliqueriez-vous le fonctionnement de FAIRTIQ à des novices en matière d’applications ou de billetterie mobile ?

 Michael Neugebauer und Heike Spielmann: 

« Il faut souligner une chose : notre clientèle compte un grand nombre de personnes plus âgées et ces dernières sont très à l’aise avec l’application. Notre service client doit parfois les aider pour l’installation, mais ensuite, tout semble fonctionner à merveille. L’app FAIRTIQ est facile à utiliser et l’enregistrement est lui aussi très simple. Il suffit d’indiquer son moyen de paiement pour être paré au départ. Un clic en embarquant dans le véhicule, un autre une fois arrivé à destination — aucun besoin d’explications supplémentaires ! »

 

FAIRTIQ : En conclusion, GöVB et FAIRTIQ forment une bonne équipe parce que…

Michael Neugebauer und Heike Spielmann: 

« Nous fonctionnons de la même manière : nous aspirons à trouver des solutions simples et à les mettre en œuvre rapidement. “Simplicité et rapidité” telle est la philosophie de notre entreprise et FAIRTIQ semble la partager. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous nous sommes tout de suite compris. Nous pensons en termes de solutions, pas de problèmes. »

 

Pour finir, voici quelques commentaires des utilisateurs de FAIRTIQ à Göttingen : 


« Je trouve cette app géniale. Voyager sans argent liquide et payer en fonction de la distance parcourue à vol d’oiseau, il fallait y penser. »

 

« Bravo et merci pour la possibilité de profiter du tarif à vol d’oiseau lorsqu’on voyage avec l’application. Cela fonctionne parfaitement. … »

 

« … je me suis inscrit sur l’app FAIRTIQ et l’ai testée pour la première fois hier. C’est vraiment génial et très facile à utiliser. … »


Un grand merci pour cet entretien. Nous nous réjouissons de découvrir ce que l’avenir nous réserve avec GöVB à nos côtés !

Catégories: