retour
26.04.2021

Deux femmes dans le domaine des technologies

Carolina Costa et Telma Correia, ingénieures logiciel chez FAIRTIQ, partagent leurs expériences en tant que femmes dans le domaine des technologies. 

Âgée de 23 ans, Carolina Costa est née et a grandi à Leiria, au Portugal. Elle a déménagé à Lisbonne en 2015 pour étudier l’informatique et y vit depuis. 

Telma Correia a 25 ans et a grandi dans un petit village de la région de Castelo Branco au Portugal. Elle a étudié la science et l’ingénierie informatiques à Lisbonne et travaille actuellement en télétravail pour FAIRTIQ depuis son village d’origine en pleine campagne. 

Bien que la présence des femmes dans le secteur des technologies soit de plus en plus mise en valeur, il y a encore un déséquilibre important entre femmes et hommes dans cette branche, aussi bien au niveau académique que professionnel.

Une simple recherche Google permet de trouver des centaines de témoignages de femmes ayant été, d’une manière ou d’une autre, victimes de discrimination professionnelle. Conséquence : de nombreuses femmes se sentent mal à l’aise à l’idée de travailler dans un environnement dominé par les hommes. 

À l’heure actuelle, au Portugal, 85 % du corps étudiant en informatique est masculin. En Europe, ce chiffre s’élève à 80 %. (tek.sapo.pt)

Dans cet entretien, Carolina Costa et Telma Correia nous parlent de leurs expériences personnelles en tant que femmes dans le secteur de la technologie, et tout particulièrement de leur environnement de travail au sein de FAIRTIQ et du chemin qui les a menées jusqu’à leur poste actuel.  


Qu’est-ce qui vous a poussées à vous tourner vers le secteur des technologies ?

Telma : 

J’ai toujours été très curieuse et voulais comprendre comment fonctionnaient les machines. J’étais toutefois la dernière de mon groupe d’amis à posséder un ordinateur. Lorsque j’en ai enfin eu un entre les mains, j’ai passé beaucoup de temps à comprendre comment cet appareil fonctionnait et tout ce qu’il permettait de faire. Mon intérêt a grandi et je me suis inscrite à un cours de programmation technique à l’école. J’ai toujours aimé résoudre les problèmes ; j’ai donc appris à connaître et à aimer la programmation. Plus tard, mes enseignants m’ont convaincue de poser ma candidature au cours de science et ingénierie informatiques à Lisbonne.


Carolina :

Avant de commencer mes études, je n’aurais jamais imaginé travailler un jour dans ce secteur. Je n’avais aucune idée du métier que je souhaitais exercer. Comme je n’arrivais pas à choisir une université, j’ai finalement décidé de donner une chance à l’informatique, même si je ne savais pas exactement si cela allait me plaire. Mon préjugé – que la majorité de mes camarades seraient des hommes – s’est confirmé dès le premier cours. Cela ne m’a toutefois pas empêchée de me passionner pour le monde de la technologie et je ne regrette absolument pas cette décision. 


Comment avez-vous rejoint FAIRTIQ ?

Telma :

Un recruteur m’a spontanément contactée sur LinkedIn et m’a présenté FAIRTIQ. J’ai directement apprécié le produit et la vision de l’entreprise ; j’occupais déjà un poste d’ingénieure en informatique à l’époque, mais j’ai tout de même tenté ma chance. Mon processus de recrutement n’a rien eu de différent des autres : le fait que je sois une femme n’a joué aucun rôle dans ma candidature et selon moi, cela devrait toujours en être ainsi. En définitive, c’est exactement ce que nous voulons : l’égalité.


Carolina :

Le processus de recrutement a été la raison principale qui m’a donné envie de rejoindre FAIRTIQ. J’ai directement remarqué que l’entreprise s’intéressait réellement aux personnes qui travaillent pour elle. Pas une seule fois je n’ai eu l’impression que mon sexe avait une influence négative sur mes chances d’obtenir un poste, et cela n’a pas changé durant ma carrière au sein de FAIRTIQ. 


Comment est l’ambiance de travail chez FAIRTIQ ?

Telma :

FAIRTIQ soutient des valeurs qui motivent et aident les collaboratrices et collaborateurs à intégrer leur personnalité dans leur travail. Grâce à la diversité de l’équipe en termes de nationalité, de sexe et d’expérience, l’atmosphère est joyeuse, respectueuse et conviviale. 


Carolina :

FAIRTIQ offre la possibilité aux ingénieures et ingénieurs d’approfondir leurs connaissances, quel que soit le chemin qu’ils souhaitent emprunter. Les nombreux domaines de travail permettent d’acquérir d’excellentes bases sur des sujets allant de l’apprentissage automatique aux systèmes hautement évolutifs. Nos Tech-Events, organisés régulièrement, offrent de nombreuses possibilités aux personnes qui aiment travailler de manière proactive et créative.


Le mot de la fin de Carolina et Telma  :

Bien qu’il reste encore beaucoup à faire en matière d’égalité entre femmes et hommes dans le monde de la technologie, FAIRTIQ offre d’ores et déjà un environnement de travail très accueillant, au point que nous oublions presque que la discrimination des femmes reste un thème très présent dans le secteur. Nous nous réjouissons d’accueillir encore plus de femmes au sein des divisions techniques de FAIRTIQ afin de continuer à renforcer l’engagement de notre entreprise pour la diversité dans le monde du travail.   

Catégories: