retour
16.12.2020

FAIRTIQ LIVE Talk : entretien avec Christian Hillbrand, directeur de la société VVV


Ce premier FAIRTIQ LIVE Talk avait pour thème : Faire de la crise une opportunité — FAIRTIQ dans le Vorarlberg. 

Menée par Markus Fedra, notre Business Development Manager pour l’Autriche, l’interview s’est déroulée sur la plateforme Zoom devant de nombreux invités.

Découvrez ci-dessous un résumé de notre entretien avec monsieur Hillbrand : 


Markus Fedra : Qu’est-ce qui vous a poussé à choisir FAIRTIQ pour le Vorarlberg ? Comment avez-vous fait votre choix ? 

Christian Hillbrand :

Chez VVV, nous nous sommes longtemps basés sur les systèmes analogiques. Rien qu’à l’achat, un automate coûte entre 6 000 et 15 000 €. Or, nous avons constaté que sur environ 150 de nos automates, près de la moitié vendaient en fait moins de 16 billets par jour. 

Afin de pouvoir progressivement renoncer aux automates, mais aussi soulager les conducteurs de nos bus, nous voulions inciter nos clients à se tourner vers les canaux de vente numériques. 

Pour ce faire, nous avons réfléchi à nos exigences particulières (opérations spéciales, notamment en lien avec des événements ; part importante d’abonnements annuels) et avons lancé un appel d’offres à trois prestataires en Europe. En février 2018, l’entreprise FAIRTIQ s’est imposée comme le meilleur choix. 


Markus Fedra : Comment l’app FAIRTIQ a-t-elle été accueillie par vos clients ?

Christian HiIllbrand: 

Les clients ont très bien répondu à FAIRTIQ dès le début et c’est en grande partie grâce à son extrême facilité d’utilisation. Quand il s’agit de billets numériques, il existe traditionnellement deux obstacles pour convaincre les passagers : l’opacité des tarifs et l’obligation d’avoir un moyen de paiement numérique. 

Nous avons aussi dû convaincre la « génération Nokia » — certaines personnes refusent toujours d’adopter les nouvelles technologies. 

Mais FAIRTIQ nous permet de lever ces obstacles inhérents aux transports publics. Les clients peuvent être certains de toujours obtenir le billet le plus avantageux et ne doivent plus se soucier des tarifs. C’est vraiment l’un des arguments de vente uniques de FAIRTIQ qui plaît à nos clients. 

Markus Fedra : Comment vos clients, qui sont nombreux à avoir un abonnement annuel, peuvent-ils voir et gérer leur abonnement ?


Christian Hillbrand: 

La solution standard proposée par FAIRTIQ est très bonne. Chacun peut enregistrer manuellement dans l’application qu’il possède un abonnement pour certaines zones. Celle-ci détecte ensuite où l’abonnement est valable et où il ne l’est pas et facture automatiquement le billet nécessaire pour les trajets dans les zones en dehors du rayon couvert. 

Dans le Vorarlberg, nous essayons d’aller encore plus loin dans la simplicité en reliant FAIRTIQ à notre système de gestion des abonnements annuels. Ainsi, nos clients n’ont qu’à indiquer leur numéro d’abonnement pour « charger » automatiquement leurs données dans l’application et peuvent donc facilement obtenir les billets qu’il leur faut lorsqu’ils sortent de la zone de validité. Dernier avantage, l’abonnement téléchargé dans FAIRTIQ est accepté en cas de contrôle et peut donc être présenté à la place de la carte physique.


Markus Fedra : Comment votre entreprise a-t-elle réagi face au coronavirus et que pensez-vous de la devise « faire de la crise une opportunité » ?

Christian Hillbrand :

Du jour au lendemain, nous avons perdu un canal de vente très populaire auprès du public. Avec seulement 15 % de rail, notre communauté tarifaire est largement axée sur le bus et lorsqu’il a fallu arrêter la vente de billets par les chauffeurs, nous en avons fortement ressenti l’impact. Nous venions tout juste de réduire notre nombre d’automates et les guichets des gares devaient également être fermés. 

Nous avons alors décidé de réaffecter une partie de notre budget marketing pour investir dans de la publicité pour FAIRTIQ, ce qui s’est immédiatement traduit par une augmentation du nombre d’utilisateurs de l’app. Nous avons fait de la publicité par le biais de différents canaux, mais c’est la publicité en ligne qui s’est révélée la plus payante : en ligne, le smartphone n’est jamais loin et il est facile de directement entrer un code promotionnel dans l’app. Nous avons également installé des affiches aux arrêts de bus et dans les gares. 


Question du public : Avez-vous déjà procédé à des enquêtes pour savoir si FAIRTIQ a permis d’encourager des automobilistes à opter davantage pour les transports publics ? 

Christian Hillbrand :

Il s’agit plutôt de clients qui passent des canaux de vente classiques à FAIRTIQ, mais il y a quelques indices isolés qui vont dans ce sens. Par exemple, on entend parfois des témoignages d’utilisateurs invétérés de la voiture qui disent « Avec FAIRTIQ, prendre les transports publics est si facile que je le fais plus souvent. » 

Nous remarquons aussi que les billets numériques n’attirent pas seulement la génération qui a grandi avec la technologie, mais aussi des utilisateurs plus âgés. 

Markus Fedra: Dans le Vorarlberg, votre société est plus qu’une simple entreprise de transports publics, c’est une plateforme de mobilité — vous proposez aussi du carsharing et des boxes à vélos. Comment envisagez-vous le futur ?

Christian Hillbrand : Ce n’est pas toujours vu d’un bon œil dans le monde des transports publics, mais en 2014, nous avons introduit l’abonnement annuel à 365 €. Cela ne nous a pas forcément aidés à gagner beaucoup de nouveaux clients, mais cela nous a en revanche permis d’encourager des usages occasionnels à devenir des clients réguliers. En cette période de pandémie, les abonnements annuels nous rapportent plus que les billets individuels.

Grâce aux abonnements et à l’app FAIRTIQ, nous connaissons très bien nos clients et pouvons interagir avec eux de manière ciblée. 

Un grand merci à Christian Hillbrand pour sa participation. Nous nous réjouissons de notre prochain entretien !

Pour toute question relative à l’offre FAIRTIQ, contactez Markus Fedra : 

Markus Fedra

Business Development

markus.fedra@fairtiq.com

+43 664 371 85 37

www.linkedin.com/in/mfedra/


Catégories: