Télécharger l’application gratuitement
retour
28.02.2022

Entretien avec la société KVV


Depuis le 12 décembre 2021, la communauté tarifaire allemande Karlsruher Verkehrsverbund (KVV) facilite encore un peu la vie de ses passagères et passagers : avec le tout nouveau tarif « KVV.luftlinie », le prix des trajets se base désormais sur la distance parcourue à vol d’oiseau. 


« La mise en place d’un tarif basé sur la distance à vol d’oiseau était l’un des grands souhaits de notre clientèle. Aujourd’hui, nous avons pu en faire une réalité avec l’aide de FAIRTIQ. Le tarif KVV.luftlinie offre une alternative simple et économique aux billets papier, en particulier pour les trajets sur de courtes distances ou entre plusieurs zones tarifaires. » — Alexander Pischon, directeur de KVV.



Il suffit aux passagères et passagers de s’enregistrer une fois dans l’app FAIRTIQ pour profiter du tarif KVV.luftlinie en plus des autres offres de l’application KVV.regiomove. Autre avantage de ce tarif : les personnes possédant la BahnCard des chemins de fer nationaux allemands obtiennent un rabais de 25 % sur chacun de leurs trajets. Les voyageuses et voyageurs concernés n’ont qu’à enregistrer leur BahnCard dans l’app FAIRTIQ pour bénéficier automatiquement du rabais promis.

Le tarif se compose d’un prix de base de 1,40 euro par trajet, auquel s’ajoutent 22 centimes pour chaque kilomètre (à vol d’oiseau) entamé. Un plafond journalier permet de garantir que les passagères et passagers ne paient pas plus de 10,80 euros par jour pour l’ensemble de leurs déplacements. De même, ils ne paient jamais plus qu’un billet sept zones par trajet. Chaque personne peut changer de véhicule autant de fois qu’elle le souhaite au cours d’un trajet sans avoir à mettre fin à son voyage dans l’application pour en démarrer un nouveau. 



Découvrez notre entretien avec Benjamin Bock, fondé de pouvoir et responsable marketing chez KVV.


FAIRTIQ: FAIRTIQ est en service à Karlsruhe depuis le mois de décembre 2021. Pourquoi avoir opté pour cette solution ?

Benjamin Bock: 

Notre entreprise était en contact avec FAIRTIQ depuis 2015, car son approche nous avait déjà convaincus. Lorsque nous avons décidé de proposer un tarif basé sur la distance à vol d’oiseau, nous avons su que le moment était venu de faire appel à FAIRTIQ pour concrétiser ce projet.

 

FAIRTIQ: Quels défis avez-vous dû relever pour cela ? 

Benjamin Bock: 

Nous avons dû faire face à des défis d’ordre tarifaire et à d’autres d’ordre technique. Du point de vue tarifaire, il s’agissait avant tout de déterminer le groupe cible et la fonction pour le calcul du prix. En principe, l’idée était de concevoir un nouveau tarif qui soit compréhensible, transparent et totalement indépendant du système de zones utilisé jusqu’alors. Cependant, la taille importante des régions périurbaines de notre réseau nous a rapidement contraints à nous demander comment on pouvait plafonner les prix afin de rendre le tarif « sûr » pour tous nos passagers et passagères. Nous nous sommes donc quand même appuyés sur les billets préexistants, dont les prix reposent sur le tarif par zone. Actuellement, nous réfléchissons même à proposer une solution permettant de garantir le meilleur prix à notre clientèle, c’est-à-dire que le système calculerait pour chaque trajet le prix basé sur le tarif à vol d’oiseau et celui basé sur le tarif par zone afin de ne retenir que l’option la plus avantageuse. Du point de vue technique, le principal défi était que le lancement de l’application coïncidait avec l’ouverture d’un nouveau tunnel pour les trams à Karlsruhe. Nous n’avons donc pu procéder qu’à des tests très limités du réseau sans fil à cet endroit alors que les autres lignes et arrêts ont été soumis à des tests poussés avant le lancement. En fin de compte, tout a fonctionné à merveille et nos passagères et passagers se déplacent sans aucun problème avec l’app FAIRTIQ depuis le 12 décembre 2021.

 

FAIRTIQ:  En plus du tarif à vol d’oiseau, vous proposez encore un autre concept innovant appelé « Homezone ». De quoi s’agit-il et qu’en attendez-vous ?

Benjamin Bock: 

Notre KVV.homezone est un abonnement électronique. Ce modèle s’adresse avant tout aux nouveaux clients et clientes, mais aussi à celles et ceux pour qui le système basé sur les zones est un frein à l’utilisation des transports publics. L’idée est d’éviter les brusques augmentations du prix quand on passe d’une zone tarifaire à l’autre et qui peuvent donner l’impression de payer un prix injuste, par exemple si l’on habite juste avant la limite d’une zone et que l’on est donc contraint de payer une zone supplémentaire. Le prix de l’abonnement dépend de la surface choisie et de l’offre de transport dans cette dernière, de sorte que ce modèle a lui aussi un côté juste et transparent. Les clientes et clients bénéficient en outre d’une flexibilité totale, puisqu’ils achètent à chaque fois le produit pour une durée de 28 jours et peuvent ensuite décider s’ils souhaitent le reconduire pour 28 jours supplémentaires ou encore modifier la taille de la zone choisie. On envisage également de développer cette offre pour une utilisation à la journée, afin d’aussi s’adapter au modèle du télétravail. 

 

FAIRTIQ: Comment cette offre a-t-elle été accueillie jusqu’à présent ? 

Benjamin Bock:

Très bien. Nous avons gagné 8 000 utilisateurs et utilisatrices et avons généré un chiffre d’affaires d’environ 35 000 euros en janvier, malgré les restrictions liées à la pandémie. Le prix moyen du billet était de 2,12 euros, ce qui montre que cette offre est, comme attendu, principalement utilisée pour des trajets relativement courts.

 

FAIRTIQ: Quel rapport vos tarifs « Homezone » et « à vol d’oiseau » entretiennent-ils ? Comment vos passagères et passagers déterminent-ils quel produit est le bon pour eux ? 

Benjamin Bock: 

KVV.homezone est un abonnement électronique qui peut aisément être complété par le tarif à vol d’oiseau pour les trajets en dehors de la zone choisie. À terme, on envisage là aussi une solution technique pour permettre aux deux systèmes de communiquer entre eux, de sorte que le tarif à vol d’oiseau puisse être automatiquement proposé au passager lorsqu’il effectue un trajet en dehors de la zone couverte par son abonnement KVV.homezone. Le tarif à vol d’oiseau s’adresse principalement à tous les usagers et usagères occasionnels — des piétons et piétonnes aux touristes en passant par les personnes en voyage d’affaires.

 

FAIRTIQ: Avez-vous encore d’autres projets en préparation avec FAIRTIQ ?

Benjamin Bock: 

Comme déjà dit, nous envisageons actuellement de mettre en place une fonction permettant de toujours garantir le meilleur prix à notre clientèle. Nous menons des discussions approfondies avec les développeurs et développeuses de FAIRTIQ à ce propos. Nous voulons aussi introduire un tarif enfant le plus rapidement possible et réfléchissons à offrir la possibilité de voyager avec une autre personne ou d’emporter quelque chose avec soi contre un supplément. 


Un grand merci M. Bock pour cette interview passionnante !


Contactez-nous dès aujourd'hui et découvrez comment travailler avec FAIRTIQ :


👉 Inscrivez-vous à notre newsletter destinée aux partenaires FAIRTIQ

Catégories: