Télécharger l’application gratuitement
retour
08.08.2023

Révolution des modèles tarifaires en Occitanie

Dans l'univers des transports publics en constante évolution, la région Occitanie a marqué un tournant décisif en collaborant avec FAIRTIQ, fournisseur d’une solution de billettique post-paiement. Aujourd'hui, nous avons le plaisir de discuter avec Jean-Luc Gibelin, conseiller régional chargé des mobilités afin d’explorer le succès de cette collaboration. Grâce à la technologie de FAIRTIQ qui permet de mettre en place des modèles tarifaires innovants, cette coopération entre l'opérateur SNCF, la région Occitanie et FAIRTIQ a permis de révolutionner la mobilité dans la région. Une approche basée sur des récompenses et réductions liées à la régularité d’utilisation des transports publics a émergé comme une alternative attrayante aux abonnements traditionnels, offrant dorénavant une flexibilité inédite aux voyageurs.

FAIRTIQ : Tout d'abord, nous aimerions en savoir un peu plus sur vous : Quel est votre rôle et votre parcours ? D'où vient votre passion pour le transport public ?

Jean-Luc Gibelin : En fait, je ne viens pas du monde des transports mais de celui de la santé publique. De formation infirmier de secteur psychiatrique j’ai terminé ma carrière professionnelle en tant que directeur d’hôpital. Depuis le début de mon mandat de conseiller régional en 2016, je suis chargé des mobilités. J’ai beaucoup appris et je travaille les dossiers avec enthousiasme.


« C'est une proposition tarifaire inédite et unique [...], garantissant ainsi que le voyageur ne perd jamais au change. »


FAIRTIQ : La région Occitanie a lancé une nouvelle offre tarifaire innovante appelée " +=Flex ". Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s'agit et quels sont les avantages du nouveau modèle tarifaire pour les clients ?

Jean-Luc Gibelin : Bien sûr ! L'offre " +=Flex " vise à simplifier le voyage pour l'usager en lui permettant de ne payer que les trajets qu'il réalise réellement. Et mieux encore : plus la personne voyage, plus ses trajets bénéficient de réductions. C'est une proposition tarifaire inédite et unique qui combine le post-paiement, les réductions à l'usage et une cagnotte fidélité, garantissant ainsi que le voyageur ne perd jamais au change. Cette offre s'adresse à toutes les personnes entre 27 et 59 ans, quel que soit leur besoin de mobilité.


FAIRTIQ : La région Occitanie en collaboration avec la SNCF a déjà lancé depuis plusieurs mois deux offres, +=0 pour les jeunes et +=- pour les seniors. Quel est votre retour d'expérience suite au lancement de ces offres ? Pourquoi avoir dans un premier temps ciblé ces groupes de voyageurs ?

Jean-Luc Gibelin : Les offres destinées aux moins de 27 ans fonctionnent très bien, tandis que celles pour les plus de 60 ans connaissent une progression encourageante. Notre objectif initial était d'attirer vers le train les publics qui en étaient éloignés. Vous l'aurez compris, c'était un choix politique fort en faveur de la mobilité des jeunes. Nous sommes ravis de constater un très grand succès de l'offre +=0, avec environ 80 000 billets vendus en moyenne par mois dans l'application, et des pics atteignant plus de 110 000 billets certains mois. En outre, nous avons également enregistré un nouveau record en juin 2023 avec 320 000 billets libertio jeunes vendus sur l'ensemble de nos canaux.


« La fidélité réelle est récompensée, et notre dispositif ne nécessite pas de mise de fonds initiale. »


FAIRTIQ : Nous avons remarqué des initiatives récentes dans des pays européens avec notamment le lancement d’abonnements forfaitaires à des tarifs très attractifs (ex. en Allemagne). Selon vous, quels sont les avantages des modèles tarifaires basés sur les incitations comme c’est le cas avec les offres += en Occitanie par rapport à ceux forfaitaires ?

Jean-Luc Gibelin : Notre approche se concentre sur l'échelle de notre région, alors que vous mentionnez des décisions gouvernementales. Notre gamme tarifaire mise sur des prix très attractifs pour encourager la préférence pour le train. Nous constatons une augmentation progressive des réductions en fonction de l'utilisation (plus on voyage, moins on paie, jusqu'à la gratuité pour les jeunes). La fidélité réelle est récompensée, et notre dispositif ne nécessite pas de mise de fonds initiale, seul ce qui est réellement consommé est payé.



FAIRTIQ : Quels sont les différents rôles de la région/autorité, de l'opérateur et de FAIRTIQ en tant que partenaire technologique ? Comment la coopération fonctionne-t-elle dans la pratique ?

Jean-Luc Gibelin : En tant qu'autorité organisatrice, nous fixons les objectifs et finançons les choix politiques. L'opérateur SNCF nous conseille et nous accompagne, tandis que FAIRTIQ met en œuvre son expertise technologique et marketing pour créer des solutions répondant à nos objectifs politiques.


FAIRTIQ : Les offres tarifaires ne sont qu'une mesure parmi d'autres pour rendre les transports publics plus attractifs face aux autres modes moins vertueux. Quelle est la stratégie globale de la région Occitanie pour rendre la mobilité plus durable ?

Jean-Luc Gibelin : Nous considérons que trois thématiques sont essentielles pour améliorer la mobilité durablement : une gamme tarifaire attractive, une augmentation de l'offre de transport, et une amélioration de la qualité des services proposés aux usagers bénéficiant des mobilités.


FAIRTIQ : Pouvez-vous déjà nous donner un aperçu de ce que la région Occitanie prévoit pour l'avenir, par exemple y-a-t-il d'autres offres tarifaires prévues ? Prévoyez-vous une extension du modèle sur une utilisation multimodale/intermodale, y compris sur les lignes de bus régionaux et sur les réseaux urbains des villes ou métropole d’Occitanie ?

Jean-Luc Gibelin : Nous sommes très engagés dans la dimension intermodalité des mobilités collectives. Nous prévoyons une expérimentation d'ici la fin de l'année. De plus, nous prévoyons d'étendre l'offre +=0 en septembre 2023 en la rendant accessible à partir de 16 ans au lieu de 18 ans, et en l'incluant sur l'ensemble des lignes régulières d'autocars liO en plus des trains liO. Nous lançons aujourd’hui l’offre tout public “+=flex” et oeuvrons en parallèle à l'intégration des réseaux urbains dans un tarif multimodal, tout en cherchant à limiter les coûts habituellement liés à la billettique, et en solutionnant la question du contrôle d'accès dans le métro toulousain.

Merci à Jean-Luc Gibelin pour cet entretien !


L'alliance entre FAIRTIQ et la région Occitanie incarne une véritable avancée dans l'univers des transports publics. Grâce à des offres tarifaires novatrices telles que "+=Flex", "+=0" ou encore “+=-”, la région Occitanie montre l'exemple en rendant la mobilité plus accessible et en favorisant l'utilisation des transports publics pour l’ensemble de la population en passant des jeunes aux seniors. En anticipant déjà l'avenir, la région envisage des extensions prometteuses pour les réseaux urbains et intermodaux, tout en demeurant engagée dans une stratégie globale pour une mobilité toujours plus durable et respectueuse de l'environnement. L'initiative du gouvernement français autour d'un ticket de transport unique national, qui se rapproche du modèle "check-in/check-out" de FAIRTIQ, témoigne de la pertinence des solutions proposées par cette collaboration fructueuse. Avec des esprits pionniers tels que FAIRTIQ et la région Occitanie, le futur des transports publics s'annonce prometteur, offrant des possibilités infinies pour une mobilité moderne et respectueuse de notre planète.


👉 Inscrivez-vous à notre newsletter destinée aux partenaires FAIRTIQ


Catégories: